POURQUOI manque t on de magnésium?

Ça n’est pas juste une question d’apports et  je reprends ici mon image fétiche de seau percé : effectivement si je remplis à ras bord mon seau d’eau mais qu’il est percé sans que je m’en sois aperçu, je vais gaspiller mon eau en continu.

Donc il faut aller investiguer les pistes de blocage de l’assimilation du magnésium , de sa non assimilation et des fuites , avant d’étudier une insuffisance d’apports et éventuellement le besoin d’un recours à une supplémentation.

  • L’assimilation peut être contrariée par une consommation trop importante d’acide phytique qu’on retrouve dans certaines légumineuses, dans le soja, et les fruits à coque. L’acide phytique se combine avec le minéral, et produit des phytates :  les sels minéraux sont alors mal absorbés par la muqueuse intestinale lors de l’étape « absorption »  .

 D’où le conseil de faire tremper ses graines et légumes secs, de bien cuire son soja : l’acide phytique serait alors moins nocif.

Certains aliments possèdent en leur sein l’antidote, si on considère que les fruits oléagineux sont par ailleurs très riches en sels minéraux et qu’ils peuvent en « sacrifier » un peu sur l’autel de l’acide phytique…

Inspirons nous de certaines pratiques comme celle de la consommation du soja au sein d’une soupe miso qui , par sa composition en bouillon de poisson relevé d’algues, contient donc assez de minéraux pour neutraliser les effets délétères du soja…à méditer !  

  • Une fuite importante de magnésium peut se produire en raison d’un stress qui induit des « décharges » nocturnes , entamant les réserves alors que les besoins sont par ailleurs augmentés dans ce contexte.
  • Selon le tempérament de l’individu et de sa bonne ou mauvaise capacité à oxyder les acides fruitariens, on peut assister à une forme de spoliation minérale , l’organisme produisant des  Citrates de magnésium, Malates de Magnésium, Tartrates de Magnésium en combinant acides et magnésium , pour pouvoir se débarrasser de la charge acide .Ainsi les personnes frileuses, au teint pâle, souvent hypersensibles, présentant des fragilités de type nerveuse seront souvent concernées et devront être attentives à leur consommation journalière de fruits. Je le dis et le répète, le fruit en nutrition humaine a une place spéciale et spécifique.  
  • La Prise d’anti acides de type  IPP pour lutter contre le RGO, les remontées acides, voir l’ulcère modifie les flores intestinales ce qui va entrainer rapidement dysbiose et phénomène d’hyperperméabilité intestinale ( encore une histoire de seau percé soit dit en passant)   La malabsorption guette, la carence « inexpliquée » également. Prendre soin de votre ventre et de votre microbiote* est la chose à faire , assurément et sans tarder.
  • Les sportifs seront bien inspirés de consommer après leurs efforts, une boisson isotonique, riche en électrolytes pour reconstituer rapidement leurs réserves. Je pense tout particulièrement à l’eau de coco *.
  • La Parasitose intestinale peut être à l’origine de carences en magnésium,  les oxyures étant friandes de sels minéraux. Il faut toujours penser à une infestation parasitaire devant le comportement agité de certains enfants qui se tortillent, ne tiennent pas en place  sur leur chaise( à moins que ça ne soit le propre de l’enfance ?), se gratte les fesses et le nombril. Au lieu de les cataloguer Hyperactifs et de les traiter à la Ritaline®, pensons simple et à la mode campagne, vermifugeons les . Cela se faisait très régulièrement il y a encore peu de temps mais il est vrai que les bambins passaient alors davantage de temps les mains dans la terre que devant un écran…  
  • Une origine de la débandade magnésienne propre à nos temps modernes reste l’appauvrissement dramatique de nos sols sur lesquels poussent les végétaux de plus en plus exsangues . Nous consommons trop, beaucoup trop de calories « vides » et  la densité nutritionnelle est remplacée par celle calorique . L’alimentation moderne véhicule à peine 100 mg de Magnésium par tranche de 1000 Kal.
  • Des agents stimulants, excitants tels que le café et le thé très diurétiques sont mis en cause dans les carences chroniques en magnésium. Pensez à réduire vos consommations de caféine et théine qui entretiennent ce cercle vicieux et optez pour des tisanes toniques à base de gingembre, menthe, romarin, thym par exemple.
  • Enfin de récentes études sur les liens du   microbiote avec  le cerveau mettent en lumière qu’un  excès de sucre dans le sang provoque une réduction de concentrations en magnésium dans le sang. Il faut revoir son mode alimentaire.

Les Symptômes physiques d’un manque :

  • Fatigue inexpliquée
  • Anxiété et nervosité
  • Baisse de l’appétit
  • Insomnies de diverses formes
  • Arythmie cardiaque
  • Mémoire et concentration faibles
  • Tremblements
  • Tressautement paupière et lèvre
  • Crampes et contractures
  • Nausées
  • Épisodes inflammatoires chroniques

NB /LA SPASMOPHILIE:Cette affection se confond avec les traits de la dépression. En réalité , il s’agit d’un défaut de fixation  du magnésium au niveau des  cellules. Fait intéressant , le magnésium aurait une action semblable à l’imipramine (antidepresseur ).Un supplémentation de 450 mg/ jour  de magnésium sur 12 semaines a la même action qu’une prise quotidienne de  50 mg d’imipramine , selon certaines études.

De faibles teneurs en Magnésium sont retrouvés dans les pathologies suivantes : Diabète de type  II, Dépression , Migraine, Ostéoporose, SPM, Asthme, Alzheimer…

Pourquoi ? En raison du niveau inflammatoire de l’organisme . L’Inflammation aggrave le manque de magnésium et  le manque de magnésium aggrave l’inflammation avec une augmentation de la protéine C Réactive…

Alors quoi faire pour améliorer les choses? Nous verrons cela dans la 3° partie!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.